26 janvier 2012

Est-ce qu'il est plus dangereux d'accoucher que d'avorter?

On peut douter.

Premièrement, l'auteur de l'étude citée dans la presse est un avorteur.

Deuxièmement, il n'existe pas de statistiques fiables sur l'avortement en Occident. C'est encore plus vrai dans les pays en voie de développement.

Troisièmement, il n'existe pas de moyen fiable de connaître les statistiques sur les morts liées à l'avortement, parce que l'avortement n'est jamais cité comme une cause de mortalité.

Une autre chose à retenir: il se peut que l'avortement soit moins meutrier-- pour la femme-- si on regarde le taux de mortalité la journée même de l'opération. Cependant, les complications de l'avortement, et les effets secondaires-- comme la dépression, qui peut mener au suicide-- peuvent mener à la mort dans les jours, les mois et même les années qui suivent.

J'ai eu beaucoup de discussions avec des féministes concernant les risques de grossesses. C'est vrai que pour une minorité de femme, la grossesse est dangereuse. Cependant, en moyenne, la grossesse typique ne comporte pas plus de risque de marcher dans la rue ou de conduire une auto. Les chances de mourir d'un accident d'auto au cours d'une vie est un sur 84. Pour une grossesse, elle se situent vers un sur 3000 ou 4000. Pourtant, on risque la conduite automobile à chaque jour. Mais les féministes traitent la grossesse comme une condition potentiellement meutrière qui justifie la légalisation de l'avortement. Si on ne peut pas obliger personne de faire que ce soit par peur du "risque", alors la loi n'a plus de sens. Notre vie est plein de risque. Il faut les assumer.