4 février 2012

Les pro-vie qui abandonnent

On entend souvent dire qu'il ne vaut pas la peine de vouloir bannir l'avortement parce que ça n'arrivera jamais.

J'ai toujours trouvé ça paresseux comme croyance.

Parce qu'on n'a pas le droit de permettre cette tuerie.

Imaginez s'il s'agissait d'une autre catégorie d'êtres humains.

Le monde ne permettrez jamais qu'on décriminalise leur meurtre.

Mais comme il s'agit du foetus, d'une victime invisible, dont la mort est tellement convenable à des millions de "pauvres" femmes, alors, on le permet.

Si l'interdiction sur l'avortement est "irréaliste" politiquement, c'est la job des pro-vie de le rendre réaliste.

Si c'est irréaliste parce que la majorité des gens n'y croient pas, alors la job des pro-vie c'est de les convaincre.

Et ainsi de suite. Si un obstacle prévient la reconnaissance légale de l'enfant à naître, alors la job du pro-vie c'est de le faire reconnaître.

Ce n'est pas parce qu'il y a des obstacles qu'on baisse les bras. C'est tellement paresseux et lâche de prendre cette position. Ce n'est pas vrai qu'il n'y a rien à faire. Il s'agit seulement d'avoir la conviction et le courage de le faire.

Parce qu'on ne peut pas permettre qu'une catégorie d'êtres humains soit bafaouée dans leurs droits.

2 commentaires:

Le Gentil Astineux a dit...

Suzanne, j'ai lu le billet de Joceyln »la corde et l'aiguille à tricoter».

Même s'il a les mêmes convictions que moi, par exemple je suis contre la guerre, contre la peine de mort et contre l'avortement, lui est plutôt mou sur le droit à l'avortement qui est en fait une permission de tuer légalisée par la Cour Suprême du Canada.
Laissez-moi vous dire qu'il n'y a pas beaucoup de vrais catholiques qui siègent là.

La Cour Suprême du Canada a fait fausse route en donnant totalement liberté à la mère sur le droit de vivre ou pas du foetus qui a, ne l'oublions pas, 50 % de l'ADN du père.

La science a depuis longtemps déterminé que 50% de l'ADN du foetus appartient au père et l'autre 50% à la mère.

Aussi, un enfant né par césarienne prouve qu'un foetus né avant terme est un enfant. Plusieurs césariennes sont programmées, la date est fixée d'avance, par les parents. Pourquoi ceux-là seraient moins des personnes que ceux nés par voie naturelle ? Ils sont des personnes avant et après.

Par contre Jocelyn a raison sur la peur qu'il a de trop en faire sur le sujet. Si 70% des hommes osent en parler, que font les 70% de femmes qui ont peur de confronter les féministes ?

Le Gentil Astineux a dit...

La preuve que le foetus a la moitié de l'ADN du père est ici http://www.avocat.qc.ca/juristes/ia_adn.htm