23 février 2012

VIDÉO: Corriger l'incohérence du message de droite au Québec

Une conférence de Jeff Plante. Très bonne matière à réflexion. Je vous conseille fortement de l'écouter.



En somme, ce qu'il dit, c'est que la droite québécoise ne doit pas se pencher uniquement sur des questions économiques, mais aussi sur des questions sociales.

Il donne une pétite histoire de l'ADQ et montre que sa popularité était liée à sa volonté d'adopter des positions droitistes sur des questions sociales, comme celle sur les accommodements raisonnables, parmi tant d'autres.

La droite doit se baser sur l'idée du droit naturel. Et j'en suis complètement d'accord. Je suis tellement heureuse qu'un conservateur québécois avance cette idée parce qu'elle est quasi inexistante.

Ce qui me concerne cependant, c'est qu'un bon nombre de droitistes sont d'esprit libertarien pour ne pas dire libertin. Ils pensent qu'être à droite signifie que l'État leur fiche la paix pour qu'ils fument leur joint et écoutent leur film de cul.

Ultimement, on ne peut pas préserver la liberté sans les bonnes valeurs. Être de droite est avant tout un engagement culturel avant d'être un engagement politique et électoraliste.

Les droitistes auraient intérêt à réflechir sur la façon qu'ils puissent changer le climat culturel au Québec, tant au niveau des valeurs, qu'au niveau des arts et lettres.

Sans ce soutient culturel et intellectuel, c'est difficile pour la droite de percer parce que la mentalité gauchiste domine et rend les idées droitistes répugnantes.

Les blogues sont un bon début. Ça permet de commenter l'actualité. Mais j'aimerais ça qu'on pousse plus loin, qu'on ne commente pas juste l'actualité, mais aussi les phénomènes et tendances culturelles.

Éventuellement, il faudrait que la droite développe son propre réseau culturel. Jeff a dit qu'on doit travailler les émotions, mais c'est comme ça qu'on le fait-- en travaillant sur les histoires qu'on présentent aux Québécois.