Développer l’attractivité de son site internet ou comment soigner son expérience utilisateur

Dernière mise à jour : avr. 29

En pleine refonte de mon site internet je me pose alors la question (non pour la première fois) Mais qu’est ce qui fait qu’un site est attractif ? Je partage mon questionnement avec une amie qui me dit de manière très enthousiaste : « Bleuenn ! Travaille ton UX ! » Hein ? Mon quoi ?


Et je découvre alors un monde fait d’UI et d’UX qui différencie les sites internet entre eux.


Que veulent dire ces deux abréviations et qu’est ce qui se cache derrière ?


UI est l’acronyme de User Interface, l’interface utilisateur. C’est ce qui est visible. C’est l’ergonomie de l’interface, son design qui va permettre l’UX. On retrouve alors dans l’UI les couleurs utilisées dans le site, les différentes typographies, le design global. C’est l’apparence graphique.


UX, User Experience, signifie quant à lui l’expérience utilisateur. Autrement dit l’UX c’est ce que va vivre le visiteur sur votre site, le parcours qu’il va suivre dans sa recherche d’information. Quel est son cheminement sur le site ? visite t-il uniquement une seule page ? L’UX de votre site va être comment votre site est facilement utilisable et dans quelle mesure son utilisation est agréable. Est-ce que le visiteur peut facilement trouver les informations sur votre site et de manière fluide ?


De l’UX découle l’UX design qui est la manière de concevoir le site internet afin que l’expérience utilisateur soit la meilleure possible.

Une bonne stratégie d’UX peut permettre de faire grimper le taux de conversion à 400%

Mais qu’est ce qui rend une bonne expérience utilisateur sur un site ?


Une bonne stratégie d’UX peut permettre de faire grimper le taux de conversion à 400%. Une bonne raison de s’intéresser aux différents leviers d’une stratégie d’UX.

Pour créer une expérience utilisateur agréable et efficace, il faut penser et travailler le site sur 4 dimensions :


① L’APPARENCE : Il vous faudra trouver un design attrayant et penser à l’ergonomie du site. Par exemple, les « boutons » doit avoir un aspect qui suggère à l’utilisateur de cliquer. Ne pas oublier de rendre le site adaptable à toutes les technologies (tablettes, portables) et je conseille de tester son site sur différents formats de pc portable. Selon que l’écran est petit ou grand, votre site peut apparaitre différemment et être tronqué. Alors dès qu’on est chez des amis ou de la famille on teste le site sur les différents pc et même l’UX tant qu’on y est ;)

② L’EFFICACITE : composante étroitement liée à la 1ère, l’apparence, ici il vous faudra veiller à facilité l’utilisation de votre site. L’utilisateur doit pouvoir facilement trouver les informations. La navigation doit être efficace et intuitive. Pour se faire, épurez votre site et hiérarchisez les informations. Demandez-vous qu’est que l’utilisateur a besoin de savoir pour avoir envie d’acheter mon produit ou prendre contact avec moi ? Simplifiez le nombre de pages et de sous pages et vérifiez qu’elles sont toutes accessibles facilement.

③ LA CREDIBILITE : L’utilisateur doit être rassuré sur votre crédibilité avant de pouvoir passer à un acte d’achat ou de prise de contact. Alors on soigne cet aspect là en mettant en avant des témoignages clients, des logos d’entreprises clientes (avec leur accord bien sûr), son parcours professionnel et de formations notamment pour les offres de consulting et de coaching. On pense également à faire apparaitre l’identification de sa société avec le numéro de SIRET, l’adresse du siège, son numéro d’organisme de formation etc.


④ LE REFERENCEMENT : Les utilisateurs doivent pouvoir trouver votre site facilement, ainsi il doit être inévitablement référencé sur Google et avoir un nom de domaine. Votre site apparait sur google c’est bien, mais si lors d’une recherche il apparait sur la première page c’est mieux ! A savoir qu’il n’est plus nécessaire d’être le premier des résultats vous pouvez abandonnez cet objectif. En effet, une étude réalisée sur 471 utilisateurs entre 2017 et 2019 par le groupe Nielsen Norman révèle en analysant les mouvements oculaires lors d’une recherche que les utilisateurs survolent la page des résultats de leur recherche à la manière d’un jeu pinball (un flipper en français).

seulement 2% des utilisateurs vont sur la deuxième page de résultats..

Ainsi l’utilisateur commence par analyser l’information qui sort en tête de page, puis les informations à droite de la page et ensuite son attention revient sur les résultats de la page principale. L’analyse de la page ne se fait plus linéairement comme se fut un temps. En 2006, 51% des clics étaient réalisés pour le premier résultat, maintenant cela chute à 28%. Et seulement 2% des utilisateurs vont sur la deuxième page de résultats.. Egalement bon à savoir, 74% des recherches l’utilisateur clique sur un résultat enrichi, à savoir un résultat avec photos par exemples, d’où l’utilité de réaliser des campagnes Google Ads.

74% des recherches l’utilisateur clique sur un résultat enrichi

Maintenant que j’ai les bases pour réfléchir à une expérience utilisateur efficace il n’y a plus qu’à s’y mettre et geeker (Et moi qui pensais qu’il suffisait changer les couleurs de mon site ;) ).


Après l’élaboration du site et de son UX viendra le temps de l’analyse de l’UX… La suite dans un prochain article.


Partagez en commentaires vos expériences sur l’UX !


#entrepreunariat #UX #UI #expérienceutilisateur #interface #siteinternet #referencement #SEO #business #tauxdeconversion #client #reconversionprofessionnelle #marketing #leadership #graphisme #web #wekmarketing

8 vues0 commentaire